bandeau site en beta

L'atelier citoyen

Dispositif fondé sur le principe de délibération collective en vue d’obtenir un avis collectif et construit sur un sujet controversé en amont d’une décision, d’une loi ou d’un programme de travail

L'atelier citoyen

Priorités pour l'organisateur
  • - Engager un processus collectif et délibératif
  • - Obtenir du consensus sur des sujets complexes et clivants à partir d’informations plurielles et contradictoires
  • - Investir un sujet en profondeur
  • - Déployer un dispositif robuste sur la base des conférences de consensus/jurys citoyens avec un coût plus réduit

Facteurs clés de succès
  • - La diversité et l’indépendance stricte du comité de pilotage
  • - La qualité et la diversité des interventions des experts
  • - Les moyens mis pour le recrutement des citoyens et la mise en place de conditions facilitantes (indemnisations, frais de transports, etc.)
  • - La clarté des engagements pris par le commanditaire sur l’usage et la valorisation de l’avis citoyen
  • - L’organisation du dispositif en amont d’une décision, lorsque le choix politique est encore ouvert
  • - Le respect de la méthodologie

Objectif du dispositif :

  • Grâce à la rédaction par les citoyens d’un avis collectif argumenté, l’atelier citoyen permet de questionner de manière crédible, robuste et sincère un groupe de citoyens représentatifs de la diversité de la population française sur un sujet de controverse, en amont d’une décision, d’un programme de travail ou d’un projet de loi.

Public visé :

  • Un groupe de 15 citoyens représentatifs de la diversité de la population française. Le recrutement des participants se fait en fonction de critères sociodémographiques classiques (sexe, âge, CSP, situation familiale, niveau de diplôme…) auxquels s’ajoutent des critères d’inclusion ou d’exclusion (pas d’intérêt direct par exemple) en fonction de la question posée. Ces critères permettent de représenter la diversité des situations, des opinions et des attitudes par rapport au sujet.

Grandes lignes du dispositif :

  • Le dispositif garantit l’indépendance de la démarche, la transparence des résultats et de la méthode employée. Il est piloté par la DITP avec le soutien de ses partenaires. Il est également placé sous le regard vigilant d’un garant dont le rôle est de veiller à ce que les citoyens bénéficient d’une information objective leur permettant de rendre un avis éclairé. Le garant veille également au respect de l’expression et de la prise en compte de tous les avis. La question posée aux citoyens est définie par un comité de pilotage indépendant, après audition du commanditaire.

  • Pendant deux weekends, complétés par des formations en ligne, les citoyens composant le groupe suivent des formations à caractère pluriel ou contradictoire entendent des intervenants aux points de vue différents et ont la possibilité d’auditionner des personnes de leur choix pour se former une opinion éclairée. L’avis citoyen auquel aboutit le groupe de citoyens est le fruit d’un travail collectif, construit et informé. Cet avis collectif peut prendre en compte les points d’accords et de désaccords.

Atouts

  • L’indépendance, à l’égard du commanditaire, du comité de pilotage en charge de l’élaboration de la question, des critères de recrutement et du programme de formation
  • Le caractère contradictoire des interventions et formations dispensées aux citoyens participants qui assure que tous les points de vue sur la question controversée sont présentés
  • La présence d’un garant qui veille au respect du protocole de l’atelier (information objective permettant de rendre un avis éclairé) et qui veille à ce que la parole de chacun soit bien entendue
  • La qualité du livrable : une argumentation en profondeur et détaillée par les citoyens eux-mêmes
  • Le matériau d’information (documents écrits, intervention des experts, auditions), constituent un matériel réutilisable pour l’information du grand public.

Limites

  • Ce dispositif est long et coûteux. La majeure partie du coût est concentré sur la logistique de la conférence de citoyens (transports, hébergement… )
  • Le nombre de citoyens concernés rend parfois difficile la communication autour de l’avis, en dépit de la robustesse du dispositif