bandeau site en beta

L'atelier du futur

Produire un plan d’action avec les citoyens et les parties prenantes

Priorités pour l'organisateur
  • - Produire un plan d’actions de manière participative
  • - Faire émerger du consensus entre des intérêts et des positionnements différents

Facteurs clés de succès
  • - La qualité de l’animation pour réguler le partage des temps de parole de tous les acteurs, garantir que les échanges conduisent à produire des propositions, etc.
  • - Les moyens mobilisés pour le recrutement des citoyens : s’assurer que leur nombre soit suffisant pour s’équilibrer avec les autres acteurs et la diversité des profils

Objectif du dispositif :

  • L’atelier du futur est une méthode imaginée, développée et testée par deux chercheurs en prospective allemands, Robert Jungk et Norbert Müller, dans les années 1970. L’objectif est de permettre aux citoyens de prendre part au processus de planification et à la transformation de leur milieu immédiat (Jungk et Müller, 1981, p. 17).

Publics visés :

  • 60 personnes (pouvoirs publics, acteurs économiques, société civile, citoyens)

Grandes lignes du dispositif :

Dans sa forme actuelle, un atelier se déroule sur trois jours et se divise en trois phases de travail :

  • le diagnostic critique: les participants analysent la situation actuelle et réfléchissent à son pourquoi. Ils sont invités à recenser les points positifs et négatifs de la situation.
  • la prospective: les participants se projettent dans le futur plus ou moins lointain. Les supports d’expression créatifs sont encouragés (dessins, collage, théâtre, vidéo, etc.). Ils présentent aussi le chemin qui a permis d’arriver à cette situation idéale et identifient les moments-clés, les décisions centrales, les modes de gouvernance qui ont permis d’atteindre la situation idéale
  • le plan d’action: les participants se concentrent autour de la formulation de projets réalisables sur la base des visions préalablement développées. Les participants produisent un plan d’action sur la base de fiches actions qui détaillent les étapes de mise en œuvre et surtout fixent la date de la prochaine réunion du groupe responsable de chaque action.

Référence de l’article utilisé pour cette fiche: Antoine VERGNE, « Atelier du futur », in CASILLO I. avec BARBIER R., BLONDIAUX L., CHATEAURAYNAUD F., FOURNIAU J-M., LEFEBVRE R., NEVEU C. et SALLES D. (dir.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation, Paris, GIS Démocratie et Participation, 2013, ISSN : 2268-5863. URL : http://www.dicopart.fr/fr/dico/atelier-du-futur.

Atouts

  • Méthode structurée multi-acteurs qui permet de faire travailler de manière collaborative des acteurs aux enjeux différents
  • Permet de produire un plan d’action en un temps record en se basant sur le savoir et les compétences (thématiques mais aussi en termes de décision) des acteurs

Limites

  • Le rapport de pouvoir et de force entre les acteurs
  • Toutes les actions du plan reposent sur l’engagement des membres du groupe sans dimension institutionnelle ou légale
  • Etre vigilant à l’équilibre aux tables des profils et que leur parole ne soit ni censurée, ni décrédibilisée