bandeau site en beta

Atelier de prospective collaborative

Dispositif de prospective qui s’inspire du design fiction pour explorer des futurs vraisemblables en amont d’un projet de réforme

Priorités pour l'organisateur
  • - Dégager des scénarios souhaitables sur une politique publique

Facteurs clés de succès
  • - Qualité d'animation assurant de mettre les participants dans l'état d'esprit nécessaire à l'exercice prospectif
  • - Maîtriser le nombre de participants
  • - Diversifier les outils d'expression et accompagner les participants dans leur utilisation
  • - Qualité de l’information portée à connaissance des citoyens pour pouvoir se projeter

Objectif du dispositif :

  • L’atelier de prospective collaborative permet à un groupe de citoyens de se projeter dans des situations souhaitables ou non souhaitables pour identifier des solutions à mettre en œuvre dès aujourd’hui dans un projet de réforme

Public visé :

  • Un groupe de 15 à 30 citoyens aux profils diversifiés.

Grandes lignes du dispositif :

  • L’atelier de prospective collaborative permet d’explorer collectivement un futur proche et d’en imaginer les conséquences possibles. Ce travail (qui peut prendre la forme d’un journal, d’une bande dessinée, d’une scène de théâtre…) est le plus souvent narratif et il sert ensuite de support à la discussion en questionnant les représentations, favorisant les prises de conscience et confortant une vision. L’atelier de prospective collaborative est utile pour concevoir une stratégie, mettre en discussion des représentations ou dépasser des positions bloquées.

  • Si l’atelier se déroule sur une journée, il suppose un temps de préparation conséquent, avec un travail de prospective (évolution de la société, du monde du travail, enjeux économiques, environnementaux, humains…) à partir de tendances existantes. L’atelier consiste ensuite à se projeter dans le futur et imaginer les conséquences de décisions prises aujourd’hui. Il s’agit par exemple de découper le questionnement autour d’une réforme en décisions assez tranchées invitant au débat.

Atouts

  • Le travail sur la base d’éléments de prospective partagée permet de s’affranchir des représentations et de positions trop tranchées
  • Le caractère ludique de l’atelier favorise l’engagement des participants
  • La présence de facilitateurs graphiques ou de metteurs en scène selon le format de restitution choisi permet d’aboutir à un résultat tangible pour les participants et facilement appropriable par le décideur.

Limites

  • Le travail préparatoire peut-être contraignant.
  • Les participants, dans ce format d’une journée, ont peu de temps pour s’approprier les éléments de prospective qu’ils n’ont pas contribué à élaborer